Cinq conseils pour transformer vos salariés en ambassadeurs de votre entreprise

Interviewée par Exclusive RH, j’ai parlé d’Employee Advocacy, ou comment faire en sorte que vos collaborateurs deviennent des ambassadeurs de votre entreprise. Démarche win-win, elle permet de faire rayonner l’entreprise ET les collaborateurs.

Les clés du succès ? Donner envie et montrer l’exemple, travailler les contenus, donner les moyens de s’exprimer et cadrer la prise de parole, expliquer et prouver que c’est dans l’intérêt des collaborateurs ! Bonne lecture !

 

Qui de mieux que vos collaborateurs pour parler de votre entreprise et donner envie à de futures recrues de la rejoindre ? Mais de tels ambassadeurs, ça se mérite ! En leur donnant les moyens et l’envie de partager leurs expériences, vous devriez les convaincre…

Trouvez des pilotes

« Mettre en place une stratégie de social branding suppose de former des pilotes qui vont pouvoir expérimenter. Cela doit reposer sur du volontariat et impliquer des personnes à différents niveaux et services de l’entreprise, dans les fonctions supports comme opérationnelles », conseille tout d’abord Katia Blanc, directrice associée de MYSUNNYBRAND. L’idée étant de refléter la réalité de l’entreprise et de capitaliser sur l’expérience et le réseau de chacun.

Travaillez le contenu

« Une personne qui voit une première fois du contenu qui ne l’intéresse pas retentera peut-être une fois, puis abandonnera, et il sera très dur de la réengager, d’après Florent Hernandez, président et fondateur de Sociallymap et Alhena. La qualité du contenu mis à la disposition des collaborateurs pour qu’ils le partagent est donc très importante. Ce ne sont pas des panneaux publicitaires ! » Proposez à vos ingénieurs des contenus techniques, à vos commerciaux des conseils sur la façon d’augmenter leurs ventes, à vos informaticiens des actualités sur l’innovation IT… Ne vous contentez pas de messages corporate dont ils se lasseront, tout comme leur réseau.

Menez par l’exemple

« Si les dirigeants et le top management ne sont pas impliqués et clairs sur les objectifs, la démarche ne peut pas fonctionner », selon Katia Blanc. Partager et parler de l’entreprise peut s’avérer chronophage, surtout pour ceux qui ne maîtrisent pas les outils au début. Par ailleurs, gardez en tête que les salariés ne comprendront pas pourquoi ils devraient faire cet effort si la direction ne le fait pas de son côté.

Donnez-leur les moyens

Vous espérez que vos collaborateurs parlent de vous sur les réseaux sociaux, mais vous en bloquez l’accès pendant les heures de travail ? Il y a un problème ! Sachez par ailleurs qu’ils existent des applications permettant de créer et pousser du contenu vers les collaborateurs. Enfin, certains hésitent peut-être à se lancer parce qu’ils ne maîtrisent pas les outils, alors proposez-leur des formations.

Expliquez-leur que c’est dans leur intérêt !

« L’employé est le premier bénéficiaire, rappelle Florent Hernandez. L’entreprise l’aide à se positionner en expert de son marché, à faire de la veille et à développer son réseau. Pour que le dispositif fonctionne, il faut lui parler de la valeur ajoutée pour lui. » Vous pouvez même mettre en place un système de récompense pour les plus actifs. Attention toutefois : cela ne doit pas devenir leur seule raison de participer. « Le concept : au bout de X posts, un iPad à gagner par exemple. C’est faisable, mais ça doit être bien réfléchi en amont, tempère Florent Hernandez. Sinon, le collaborateur risque de partager juste pour le gain puis de ne plus rien faire pendant des mois. »

Par Séverine Dégallaix